Les concerts de piano

concoursdepianoarras.jpg Le Concours International de piano de l’Eurorégion a été fondé par Dominique PATTEYN. Depuis sa création en 1994, il reçoit des candidats du monde entier et son invité d’honneur est le compositeur Stéphane BLET. Voici quelques compléments sur ces deux personnages :

Dominique PATTEYN est professeur de piano dans différentes écoles au C.N.R de Lille, il est actuellement professeur d’enseignement pianistique dans les écoles de l’agglomération lilloise. Pour plus de détails cliquer sur son site.

http://perso.numericable.fr/dpatteyn/biographie.htm

0stephaneblet.jpg Quelques mots sur Stephane Blet. Compositeur et pianiste virtuose, Stéphane Blet est né à Paris en 1969. Découvert à l’âge de quinze ans par le célèbre pianiste américain Byron Janis, il entame en 1986 une brillante carrière internationale de concertiste. Ses récitals au Théâtre des Champs-Elysées ou encore Salle Gaveau lui valent de grands succès auprès du public, comme lors de son mémorable « Marathon Liszt  » en février 1987 où il est  » bissé  » plus de trente minutes. Le compositeur et critique musical du Figaro. Stephanr Blet a composé des fantaisies Turques et Ottomanes…

Enregistrement des Rhapsodies Turques et Fantaisie ottomane

Site de Stéphane Blet  : http://www.stephane-blet.com/

pianoconcert.jpg

La Campanella de Liszt a été composée en 1838, et publié en 1840 dans le recueil Six Etudes d’après Paganini. Ces études constituent une adaptation pour piano de 6 caprices de Paganini. Terriblement difficile, à l’époque d’une grande nouveauté technique instrumentale, la Campanella possède a elle seule toutes les innovations et les trouvailles de Franz Liszt : extension de l’ambitus, registres extrêmes, nouvelles présentation des accords, nouvelles harmonies, effets empruntés au violon. La musique est écrite avec une grande maîtrise. Très inventive, elle en demeure encore de nos jours très difficile à jouer.  La Campanella est en réalité une transcription du Rondo du 2ème concerto en Si mineur Opus 7 de Paganini. Possédant toutes les qualité de la pièce virtuose, elle mélange sauts de main, traits vertigineux, trilles, tout en gardant à chaque instant la poésie et le lyrisme. C’est une musique spontanée et fraîche, comme on peut le constater en regardant l’interprétation d’Agnès Graziano…

cine008.gif

http://www.dailymotion.com/video/k39UJepU0N9u7B1OZ5m

Vidéos © Lycée Henri Martin

Pour en savoir plus sur Franz Liszt : Franz Liszt .

lacampannella1page.jpg L’étude est joué à un rythme soutenu avec à la main droite des sauts supérieurs à une octave.  Dans l’ensemble, l’étude peut être pratiquée pour augmenter la dextérité et la précision de grands sauts sur le piano, avec l’agilité des doigts les plus faibles de la main. Le plus grand des intervalles atteint par la main droite sont quinzièmes et seizièmes (deux octaves et une seconde). L’étude comporte également d’autres difficultés techniques, par exemple, des trilles avec les doigts quatrième et cinquième.  Le pianiste devra normalement essayer de limiter les trilles avec les quatrième et cinquième doigts, pour faciliter l’endurance.

Cliquez ici pour la Partition la Campanella de F Liszt

Le site d’Agnès Graziano.

http://www.odc-orne.com/programmation-passee-agnes-graziano_164_fr.html

Domenico Scarlatti est un compositeur claveciniste virtuose italien, né à Naples en 1685, mort à Madrid en 1757. Il passa la première partie de sa vie dans le sillage et à l’ombre de son père Alessandro Scarlatti, musicien très renommé et principal promoteur de l’opéra napolitain. Claveciniste virtuose, compositeur d’opéras, musicien de Cour ou d’Église, il ne parvint pas, cependant, à se fixer durablement et à faire carrière dans une des cités italiennes, férues de musique, où le menèrent ses pérégrinations : Naples, Rome, Florence, Venise…

Domenico Scarlatti doit sa renommée à son œuvre pour le clavecin qui est unique à maints égards : un volume inégalé de 555 pièces, dites « sonates » ou « essercizi » : l’enregistrement intégral par Scott Ross a nécessité 35 disques compacts. Cette production représente en volume bien plus que celle de J S Bach ou de François Couperin.

cine008.gif
http://www.dailymotion.com/video/xg0yvq

Vidéos © Lycée Henri Martin

Chez Scarlatti, une « sonate » est en fait une pièce de coupe binaire avec reprises (comme les danses de la forme « suite ») ; cette sonate n’a donc pas le sens que nous donnons aujourd’hui à ce terme. D’un style aisément reconnaissable, ces pièces extraordinaires ont circulé dans toute l’Europe sous la forme de manuscrits et ont assuré à leur auteur une place privilégiée parmi les musiciens de son époque.

S’il connaît le contrepoint et la tradition de ses devanciers, s’il sait intégrer l’influence de la musique populaire espagnole, Scarlatti ne se laisse pourtant jamais enfermer dans un cadre contraignant élaboré par d’autres : il privilégie la mélodie, intrinsèquement liée au rythme et à l’harmonie qui sont servis par une virtuosité incomparables. Il multiplie les dissonances, les modulations, les ruptures rythmiques, les contrastes mélodiques. Ses trouvailles dans ces domaines sont extrêmement nombreuses et non conventionnelles.

Les concerts de piano dans 1 Cours Acoustique Piano-Arras-régie-mobile-150x112   piano-Arras-enregistrement-son-150x112 dans 1 Cours Acoustique

configconcertspiano1.jpg  configpostprodconcertspiano1.jpg  Prise de son configuration.

Configuration enregistrement pdf

Reportage sur Valérie Huzan et les préludes de Gershwin.

cine008.gif

http://www.dailymotion.com/video/k4UqXkRmU1GMWt1OXCU

Vidéos © Lycée Henri Martin

Prélude de Gerhwin en partition : cliquer ici

music45.gif

 

ENMAD-5-4-3-2-1-Piano-102x150 PIANO CONTEMPORAIN A L’ECOLE DE MUSIQUE DE SAINT QUENTIN

François-Bernard Mâche né en 1935 à Clermont-Ferrand est un compositeur français de musique contemporaine. Elève de Olivier Messiaen  il a été membre du Groupe de Recherches Musicales de Paris. Il a été membre de l’Académie des Beaux Arts et occupe le fauteuil de  Xenakis .

cine008.gif

http://www.dailymotion.com/video/xg1zf8

Vidéos © Lycée Henri Martin

François Bernard Mache : Areg piano 4 main Olga Miller et Martine Jost. Martine Jost est professeur à l’Ecole Nationale du Blanc-Mesnil.

Henry Dixon Cowell, né en 1897 en Californie et mort en 1965 à New York, est un compositeur pianiste, théoricien et professeur. Au début des années 1920, Cowell fait une tournée en Amérique du Nord et en Europe comme pianiste, jouant ses propres œuvres expérimentales, explorations originales de l’atonalité, de la polytonalité, et la polyrythmie , et des modes non occidentaux. Il fait une telle impression avec sa technique du cluster que Béla Bartók lui demande l’ autorisation de l’adopter. Une autre méthode inventée par Cowell, dans des pièces tels que Aeolian Harp (1923), est ce qu’il a baptisé le string piano. Plutôt que d’utiliser le clavier pour jouer, le pianiste parvient à l’intérieur de l’instrument à manipuler les cordes directement en pinçant, , en balayant, ou d’autres manipulations.

cine008.gif
http://www.dailymotion.com/video/xg21oxVidéos © Lycée Henri Martin

Henry COWELL Les vagues de Manaunan 1912. Martine Jost de l’École Nationale du Blanc-MesnilManaunan était le Dieu du mouvement et bien avant la création  il engendra d’énorme vagues…Martine Jost.

Partition de P Gallet

© Chris luck

licensejapontnm |
La pollution et l'ozone |
environnement et climat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | في ر...
| Droit des affaires L.E.A. P...
| la nature verte